Le marché  de Soubré a brûlé, hier.

En regardant de loin fumer le marché  et leurs marchandises réduites en cendre, les commerçants de Soubré pleuraient  de désolation. Tout le marché est parti en cendre. Il y a eu beaucoup de dégâts matériels. Il n’y a pas eu de perte en vie humaine. Ce jour du 05 fevrier 2018 restera néanmoins gravé négativement dans la mémoire des habitants de Soubré.

Selon monsieur Daba, un agent de la mairie de Soubré, « C’est la mosquée qui nous a avertis à 5h00. En pareille circonstance, il faut de la solidarité. Moi-même, je me suis déporté sur les lieux. La situation est insoutenable. Nos parents ont vraiment tout perdu… ». Monsieur Daba a été sur les lieux de l’incendie de 5h30 à 14H00, aidant à sauver quelques marchandises, consolant des commerçants sinistrés. « C’est le marché qui donne de l’argent à la mairie…Avec cet incendie, la mairie perd tout » a-t-il dit.  Lancina Doumbia, président des consommateurs a regretté l’absence de caserne de sapeurs pompiers à Soubré, « En arrivant sur le marché, j’ai constaté les dégâts. Tout le marché de Soubré est parti en flammes…Nous n’avons pas de sapeurs pompiers à Soubré. Les sapeurs pompiers sont venus de San Pedro au moment où tout le marché est parti en flammes. C’est triste ! » a –t-il dit.  L’autre fait qui a alimenté les débats, c’est l’origine de l’incendie.  Sur ce point, le président des commerçants que nous avons interrogés a été moins convaincant : « Pour le moment,  nous pensons que c’est l’électricité qui a causé l’incendie.  C’est au moins 90% du marché de Soubré qui est parti en cendre ». Une journée difficile et insoutenable pour la population, avec les rumeurs de mort causée par l’incendie.  Mais selon monsieur Aka, responsable des sapeurs pompiers venus de San Pedro, « il n’y a pas eu de perte en vie humaine ». La déclaration du responsable des sapeurs pompier à mis fin aux folles rumeurs selon lesquelles l’incendie aurait tué deux personnes.  Les commerçants que nous avons approchés n’ont pas été tendres à l’égard du maire de Soubré. Selon Maïga  « Le maire RDR ne fait rien pour nous les commerçants qui l’avons voté. Depuis qu’il a été élu, il ne fait que faire ses propres affaires. Nous sommes au courant. Il s’est construit des hôtels et des collèges. Il s’en fout de nous. Regardez le marché. Plusieurs fois, nous l’avons interpelé sur l’état du marché qui fournit beaucoup d’argent à la mairie…Il n’y a pas de route tout autour du marché. Il n’y a pas d’accès à l’intérieur. Il s’en fout de nous  parce qu’il pense que nous sommes son bétail électoral. Mais qu’il sache que l’incendie qui vient de ravager notre marché  aujourd’hui vient de mettre fin au contrat qui nous lie. Nous avons besoin d’un maire neutre qui ne viendra pas faire de la politique mais qui viendra pour le bonheur de nous les commerçants. » 

A Soubré, il faut que les autorités municipales s’attèlent à construire un nouveau marché moderne parce que cette ville est productrice de cacao. C’est la nouvelle boucle du cacao en Côte d’Ivoire. La question que continue de se poser est comment le marché qui est gardé par 19 dozos a pu prendre feu sans qu’ils ne s’en rendent compte.

Colbert Kouadjo